Naissance du Reiki

Naissance du Reiki

Mikao USUI, un Japonais du XIXème siècle né dans une famille de Samouraïs, a mis au point la technique énergétique du Reiki.

Très jeune, il pratique le Kiko (Chi-Kung) dont les exercices permettent de ressentir la circulation de l’énergie et de débloquer les méridiens.

Sensible à l’utilisation des énergies, il traite des personnes avec cette énergie avant de s’apercevoir que certains cas difficiles le vident de sa propre énergie. Il décide donc d’arrêter les soins et continue à étudier les arts martiaux, grâce auxquels il perfectionne ses connaissances de l’utilisation de l’énergie (Ki).

En plus des enseignements shintoïste et bouddhiste, il développe sa spiritualité et son développement intérieur avec le Shugendo, pratique spirituelle des ascètes vivant dans les montagnes.

Lors d’une méditation bouddhiste de 3 semaines sur la montagne Kurama réputée pour ses qualités énergétiques, Mikao Usui vit un éveil spirituel (« satori » en japonais). Il redescend de la montagne, conscient que l’énergie qui passe dans ses mains est différente de celle qu’il utilisait ; cette énergie, qu’il définit comme une « énergie universelle de vie qui a une conscience propre », ne peut pas être manipulée et a des effets hautement bénéfiques pour tous.

Il fonde alors une organisation pour initier des personnes dans un but thérapeutique. Certaines de ces personnes ont passé la Maîtrise pour poursuivre son enseignement. Parmi ces personnes, M. Chujiro Hayashi, officier dans la Marine Impériale, a initié Madame Hawayo Takata qui a « exporté » le Reiki à Hawaï.