Julien – 12 ans

Julien – 12  ans

Julien est en colère contre son père. Les repas sont l’occasion d’accrochages entre les membres de la famille. Très souvent, les deux frères se liguent contre leurs parents et l’ambiance dégénère.

Le père de Julien était venu au cabinet quelques semaines plus tôt car il se sentait très stressé par son travail. Il avait constaté les bienfaits que des séances de Reiki avait apportées à sa cousine après un burn-out. Après 5 séances, elle avait retrouvé sa joie de vivre.  Et le père de Julien s’était immédiatement senti apaisé après la 1ère séance. Il avait donc proposé à Julien de tenter l’expérience.

Lors de notre échange, Julien m’indique que son agressivité  provient, en fait, de situations vécues au collège, et que son père sert de bouc émissaire… Je lui apprends la « technique du tigre » pour pouvoir canaliser sa colère, l’exprimer, sans se laisser submerger par l’énergie de celle-ci. Je donne ensuite  à Julien une heure de soins Reiki. Julien, soulagé, retrouve calme et sourire

Plus tard, la mère de Julien me confiera que l’harmonie est de retour au sein de la famille.

o~o~o

Ainsi se termine ma publication « Mon expérience du Reiki avec les enfants ». J’ai reçu d’autres enfants en soins Reiki, avec des situations ou des troubles similaires.

J’ai pu constater que les jeunes enfants et les adolescents sont extrêmement réceptifs à l’énergie Reiki. Ils ont besoin de peu de séances pour retrouver le chemin de la joie et de l’apaisement.

Je suis pleine de gratitude pour le Reiki et sa capacité de transformation.

Je suis pleine de gratitude pour la confiance des parents et des enfants.

Je suis pleine de gratitude d’avoir la chance d’accompagner ces enfants vers la libération de leurs tensions.

Les enfants sont ceux qui bâtissent l’avenir de notre monde…

Si, vous aussi, vous avez vu certains aspects de votre vie s’améliorer après une ou plusieurs séances de Reiki que je vous ai données, n’hésitez pas à témoigner sur le site ! Vos témoignages aideront sans doute des personnes hésitantes à prendre le chemin du mieux-être… Merci.

Paul – 14 ans

Paul – 14 ans

Pour Paul, c’est l’année du brevet ! Paul a quelques difficultés à se sentir confiant : il souffre de troubles dyslexiques. Bien que le rectorat lui accorde un surplus de temps lors des épreuves du brevet, le jeune homme reste très inquiet, notamment pour l’épreuve écrite de français.

Et pour cause ! Lire un texte d’une page présente pour Paul de réelles difficultés car les lettres se brouillent. Il ne comprend ni les mots, ni le sens des phrases qu’il voit. Il lui faut beaucoup de temps et de méthode pour lire les questions et il peine à comprendre les consignes : il est donc souvent hors-sujet, non par manque de concentration mais par manque de temps.

Lire est une souffrance, c’est un chemin véritablement ardu et décourageant. De plus, il doit affronter le regard des autres et leurs jugements. Pourtant, à l’oral, Paul n’a pas ces difficultés et il est plutôt vif.

Garçon plein de courage, Paul souhaite obtenir son diplôme pour se donner toutes les chances de se créer la vie qu’il souhaite et pour montrer qu’il est capable de réussite.

Paul est venu à 2 séances de Reiki. Lors de notre second rendez-vous, je l’ai également guidé pour visualiser la réussite de son oral pour le rapport de stage en entreprise… Ces deux séances ont été bénéfiques pour Paul : elles l’ont apaisé et lui ont redonné confiance en lui.

Paul a réussi les épreuves de français écrite et orale. Au grand étonnement de son professeur principal, il a décroché son diplôme. Très fier d’avoir pu prouver qu’il était capable de réussir malgré des pronostics défavorables, il a pu s’engager avec plaisir dans une voie qui convenait à ses aspirations !

Suite : Julien – 12 ans

Jeanne – 10 ans

Jeanne – 10 ans

Les parents de Jeanne sont séparés et elle vit avec sa maman et son jeune frère qui monopolise beaucoup l’attention. Jeanne est très en colère contre ce petit frère envahissant : il lui casse ses jouets, il veut toujours qu’elle joue avec lui et, surtout, il ne respecte pas son besoin de solitude

Après cette première séance de Reiki, Jeanne est détendue et a retrouvé le sourire et sa joie enfantine.

Six semaines plus tard, je revois Jeanne pour une seconde séance. À la question : « Est-ce ta maman qui t’a proposé de venir me voir ou est-ce toi qui a demandé ? », sa réponse a été sans équivoque : « Oh, c’est moi ! Ça m’a fait trop de bien la dernière fois, j’étais zen !… ».

Suite : Paul – 14 ans

Léo – 9 ans

Léo – 9 ans

Léo est un garçon un peu timide qui s’exprime par la musique : il joue du violon et suit des cours au conservatoire. Comme l’an dernier, Léo s’apprête à passer le concours d’admission. Contrairement aux deux années précédentes, Léo est envahi par le stress. Il a perdu sa confiance en ses capacités ainsi que le sommeil.

Son papa, qui avait constaté certains des bienfaits du Reiki, lui a proposé d’essayer une séance pour calmer ses angoisses. Nous prenons rendez-vous pour la veille de l’épreuve.

Lors de notre échange, j’encourage Léo à me parler avec détails de sa pratique musicale, de l’audition et de ses appréhensions. Je l’invite ensuite à visualiser la réussite de son concours, à ressentir les émotions et le plaisir qu’il éprouve lorsqu’il joue du violon pour lui-même ou les personnes qu’il aime.

Allongé sur la table, il se laisse aller à la chaleur de mes mains tout en continuant l’exercice de visualisation. Après la séance de Reiki, Léo a le sourire ; il se sent léger, détendu et confiant.

Une semaine plus tard, son papa m’indique que Léo a réussi son audition avec une très bonne note et les félicitations du jury. Son professeur de musique était positivement étonné d’un tel résultat car le morceau que Léo avait choisi était particulièrement difficile à exécuter.

Suite : Jeanne – 10 ans

Chloé – 11 ans

Chloé, 11 ans – Chloé est la première enfant à qui j’ai donné un soin Reiki.

Depuis son plus jeune âge, Chloé ne pouvait pas s’endormir sans la lampe de sa chambre allumée en plus de la veilleuse. Depuis un certain temps, elle refusait d’aller se coucher avant sa maman. Réceptionniste dans un hôtel, elle ne rentrait pas avant 1h ou 2h du matin. Au collège, Chloé avait des difficultés relationnelles avec ses camarades et s’était brouillée avec sa meilleure amie. Complexée par son physique, elle demandait systématiquement des dispenses pour les cours de sport. Chloé était triste et avait perdu toute sa joie de vivre.

J’avais expliqué à Chloé qu’il était possible qu’elle s’endorme au cours de la séance. Elle m’avait répondu que cela l’étonnerait beaucoup, qu’elle avait des difficultés à s’endormir. Au bout d’une dizaine de minutes, Chloé s’était endormie. Sa maman m’a indiqué après la séance qu’elle avait eu l’impression de revoir sa fille bébé lorsqu’elle s’endormait : sur la table, ses mains trituraient un doudou imaginaire !

Après notre premier rendez-vous, j’ai reçu le soir même un SMS de sa maman m’indiquant qu’après la séance, Chloé sautait à cloche-pied pour rejoindre la voiture tout en chantonnant. Sa mère avait l’impression d’avoir « retrouvé » sa fille… Elle m’a renvoyé un nouveau message une semaine après pour m’indiquer que cet état perdurait à la grande joie de tous.

Après la 3ème séance, Chloé est allée se coucher à une heure raisonnable pour une collégienne et a demandé à sa maman d’éteindre la lampe de sa chambre. Elle a perdu toute agressivité vis-à-vis de ses camarades et notamment de son amie… et elle a demandé l’achat d’une paire de baskets pour faire le cross de l’école ! Chloé n’a pas eu besoin de revenir me voir.

Aujourd’hui, Chloé est une jeune fille pleine de joie et bien dans ses baskets !

Suite :  Léo – 9 ans

Mon expérience du Reiki avec les enfants

Je me suis toujours sentie proche des enfants. Dès leur plus jeune âge, ils sont eux-mêmes : naturels, sans filtre, sans jugement… et surtout emplis d’amour !

Pendant une séance de Reiki avec un enfant mineur, la présence d’un parent est demandée. Lors de la prise de rendez-vous, ce dernier m’explique souvent le cadre de la démarche. Dès l’entretien du début de séance, je m’adresse exclusivement à l’enfant. Au cours de notre échange, il me donne son point de vue sur la situation qu’il vit. Il décrit ses sentiments, ses émotions, ses peurs, son stress, ses blocages ou ses douleurs. Il exprime également ses espoirs, sa demande vers un mieux-être… C’est souvent un moment très révélateur pour l’adulte qui n’a pas toujours conscience du monde dans lequel vit son enfant. Après avoir expliqué à l’enfant comment se passe une séance de Reiki, je lui demande son accord avant de poursuivre. En effet, pas de Reiki sans son accord.

Le Reiki aide les enfants à retrouver calme et sérénité, ainsi que joie et vitalité. Nombreux sont ceux qui me disent qu’ils se sentent complètement relaxés à l’issue de leur séance et qu’ils ont aimé ce moment.

Quelques exemples de rencontres (les prénoms et certains détails ont été modifiés pour préserver la confidentialité) : Chloé, 11 ans

Vos témoignages

Votre avis nous intéresse…

Du bien-être à portée de mains !

Du bien-être à portée de mains !

Dans un cadre de douceur et de bienveillance, j’ai passé 1h30 de lâcher prise. Florence canalise l’énergie vitale qui circule dans notre corps, pour nous la transmettre.
J’en suis ressortie étonnamment apaisée et remplie d’une énergie positive.
Florence est, elle-même, une vraie source de lumière !
Merci

Régine

Un vrai moment de sérénité

Un vrai moment de sérénité et de lâcher prise.
Les mains de Florence dégagent une énergie impressionnante !
Je suis arrivée avec un trop plein de stress… je suis repartie totalement détendue, et alignée.

Cendrine

Un accueil chaleureux, une écoute

Un accueil chaleureux, une écoute active , une énergie bien à elle qu’elle partage volontiers avec passion, compassion et professionnalisme… voilà la valeur ajoutée de Florence. Les séances m’ont aidée à lâcher prise, à me relaxer et à prendre un moment précieux pour moi même hors du temps dans un cabinet où on se sent immédiatement à l’aise, comprise, dans sa petite bulle. Je vous conseille vivement de vivre cette expérience. Longue vie à Takairia et merci à toi, Florence.

Annabelle